Alain Juppé a-t-il mis Bordeaux au vert ?

En 2008, Alain Juppé, le maire de Bordeaux lance avec sa municipalité l’Agenda 21, un plan d’action pour faire de sa ville un modèle sur le plan environnemental. L’ancien ministre de l’écologie a-t-il tenu ses engagements ?

 

Parmi les 260 mesures instaurées par l’Agenda 21, nous en avons sélectionné dix représentatives. Six mois après la fin de ce plan, nous avons déterminé pour chacune des mesures si elle avait été tenue ou non. Parfois, des objectifs sont trop flous pour que nous puissions les mesurer. D’autres fois, ils ont changé en cours de route.

Objectifs analysés :

PAS TENUE Réduire les émissions de CO2 de plus de 3% en moyenne

Dès 2008, la mairie annonçait en conseil municipal : “La France s’est engagée à diviser par quatre ses émissions de CO² entre 1990 et 2050 en réduisant de 3% en moyenne par an ses rejets. La Ville de Bordeaux doit apporter sa contribution à ce véritable défi”.

A l’heure du bilan, la réduction des émissions de gaz à effet de serre est insuffisante : la municipalité atteste d’une baisse globale des émissions à 3,6% en 6 ans. Mauvais point.

TENUE Lutter contre la précarité énergétique en équipant des familles en kits d’économie d’énergie

L’objectif  fixé de 800 foyers équipés a été atteint. 807 familles bordelaises ont bénéficié de kits d’économie d’énergie avec économiseurs d’eau, ampoules LED et sablier pour calculer le temps passé sous la douche. “807 sur 147 000 foyers”, nuance Delphine Jamet, de l’opposition EELV.

TENUE Réduire la consommation d’eau de la ville

Mission accomplie : la mairie de Bordeaux peut se targuer d’une consommation diminuée de 70% depuis 2002, plus d’un million de mètres cube, de quoi remplir 440 piscines olympiques.

Des investissements dans la réparation des fuites des vieux bassins ont contribué à la baisse de la consommation d’eau. “On arrose seulement les espaces horticoles qui donnent la priorité à la dimension esthétique du patrimoine. On y limite cependant l’utilisation d’eau grâce à des techniques de travail sur le sol pour éviter l’évap